Programme d’appui à la Conservation des Ecosystèmes du Bassin du Congo

pacebco

Du 22 au 23 octobre 2010 s’est tenue à Yaoundé, dans la salle des réunions de l’Hôtel AZUR, la réunion de concertation des partenaires potentiels pour la mise en oeuvre de la convention entre la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et le Réseau des Aires Protégées d’Afrique Centrale (RAPAC)…

Cette rencontre faisait suite à l’Avis à Manifestation d’Intérêt que le RAPAC avait lancé et dont les résultats ont permis d’identifier 11 organisations partenaires potentiels sur lesquelles le RAPAC s’appuiera pour assurer la mise en oeuvre des différentes activités de son projet qui découlent des objectifs visés et des résultats attendus du PACEBCo.

La stratégie de communication

La première réunion de la Com Team PACEBCo tenue les 10 et 11 novembre 2010 à Douala avait comme objectifs principaux :

  • Identifier les objectifs, les cibles clés et les axes stratégiques pour une meilleure communication interne et externe du projet à tous les niveaux ;
  • Identifier les mécanismes de collaboration et de travail en synergie avec les équipes de communication du RAPAC et du PACEBCo, élargie aux partenaires directs (CIFOR, EFG, ERAIFT) ;
  • Harmoniser les outils et canaux de communication ;
  • Planifier les actions prioritaires pour 2011

Les résultats du programme, les connaissances générées et les leçons apprises devant être largement diffusées auprès des cibles clés, la communication et les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont un rôle important à jouer pour l’atteinte des résultats du programme.

Les grandes lignes de la stratégie de communication ont pu être déclinées ainsi qu’il suit:

  1. Amélioration de la communication institutionnelle
  2. Visibilité
  3. Partage des connaissances
  4. Aide à la décision
  5. Education, Formation, Sensibilisation
  6. Capitalisation, Vulgarisation des bonnes pratiques et leçons apprises

Les activités prioritaires pour 2011 ont été identifiées afin d’intégrer les évènements à venir en particulier le « Forest day 2011 » ou la 3ème édition des Journées des Aires Protégées. La concertation de Douala a permis d’anticiper sur les actions à mener afin d’accompagner la mise en oeuvre du programme au niveau institutionnel, interne et externe au programme. L’appui aux actions de plaidoyer et le renforcement des relations avec les médias seront un atout majeur pour la communication de masse. En attendant la tenue du Comité de Pilotage du programme, une publication axée sur les futurs résultats des partenaires est en préparation.



Leave a Reply

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Translate »
www.clicks-me.com